CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

Communiqués de presse

Québecor Groupe Média met les acteurs de l’industrie des médias et les annonceurs en garde devant les résultats de l'étude Les Québécois et l’information à l’ère du numérique du Centre d’études sur les médias (CEM)

Le jeudi 28 avril 2016
Québecor Groupe Média

Québecor Groupe Média met les acteurs de l’industrie des médias et les
annonceurs en garde devant les résultats de l'é
tude
 Les Québécois et l’information à l’ère du numérique 
du Centre d’études sur les médias (CEM)

 

MONTRÉAL, le 28 avril 2016 – En raison de sa méthodologie déficiente à plusieurs égards, Québecor Groupe Média estime que l’étude Les Québécois et l’information à l’ère du numérique publiée récemment par le Centre d’études sur les médias (CEM) rattaché à l’Université Laval livre un portrait inexact, voire trompeur, des habitudes de consommation des Québécois en matière d’information numérique.

Une méthodologie reposant sur des impressions et non sur des faits
En se fondant sur une approche déclarative plutôt que quantitative, c’est-à-dire sur les perceptions des répondants plutôt que sur des faits objectifs, l’étude réalisée sous l’égide du CEM propose un portrait fallacieux de la relation entre les Québécois et les médias numériques.

« Il existe aujourd’hui des outils d’audimétrie utilisés et reconnus par tous les acteurs du marché – Comscore, Numeris et autres – qui permettent d’avoir un portrait quantifié, objectif et en temps réel de la consommation des médias numériques par la population. Ces outils, qui reflètent très précisément la réalité, sont d’ailleurs utilisés quotidiennement par Groupe TVA, qui a le devoir et la responsabilité de livrer des rapports fiables à ses annonceurs sur la performance de leurs campagnes publicitaires », d’indiquer la présidente et chef de la direction de Québecor Groupe Média et de Groupe TVA inc., Julie Tremblay. « Pour nous, cette étude est invalide puisqu’elle manque d’assises méthodologiques rigoureuses.»

Outre ce manquement majeur, plusieurs éléments relatifs à la méthodologie de la recherche sont discutables. En voici une liste qui, bien que non exhaustive, est représentative du manque de rigueur scientifique en cause.
 

·         Les auteurs suggèrent une liste de sites à la question 17. Or, cette liste comporte des erreurs importantes susceptibles de biaiser les résultats, en plus d'être subjective puisque plusieurs sites d'information importants n’y sont pas répertoriés (notamment TVAnouvelles.ca, TVASports, LeDevoir et JournalMétro).
 

·         Au moins trois questions (17,19 et 21) évoquent des réalités qui n’existent pas, soit les sites Web Canoë-LCN et Argent-TVA. Les auteurs font l’erreur de combiner les sites Canoë (un portail), LCN (qui n'a pas de site), TVA (un site de station de télévision) et Argent (une section du site de TVAnouvelles.ca).
 

·         À l’inverse, à la question 17, le site Web tvanouvelles.ca ne fait pas partie des choix offerts aux répondants. De même, à la question 19, l’application mobile tvanouvelles ne fait pas partie des choix proposés. Enfin, le tableau des applications proposées à la question 20 omet de faire mention des applications La Presse mobile et TVA Nouvelles, qui sont pourtant prisées par les internautes.
 

·         Les questions posées introduisent un biais évident en excluant d’entrée de jeu la source première d’accès aux nouvelles en 2016, soit les médias sociaux, qui arrivent au outre au premier rang des facteurs qui incitent les internautes à se diriger vers les sites d’information.
 

·         S’agissant des répondants, il est inexact de parler d’échantillons aléatoires alors que plusieurs personnes ont participé à la recherche plus d’une fois.
 

·         La généralisation des résultats de la recherche à toute la population est discutable quand l’on sait qu’on n’a sondé que des francophones et cela, dans seulement cinq marchés.
 

·         L’appréciation personnelle du temps passé sur un média (question 18) est extrêmement aléatoire et approximative. Elle n’a donc pas de validité sur le plan méthodologique.
 

·         Les auteurs de l’étude tirent d’une même question (17 : « Depuis les 3 derniers jours quels sont les 3 sites d’information ou de nouvelles sur lesquels vous avez été (sic) le plus souvent? ») deux tableaux sur la fréquentation des sites Web. Le tableau 15 porte sur les sites d'information « les plus fréquentés » et le tableau 16, sur les sites Web d'information « préférés ». Or, cette question ne mentionne aucunement la préférence.
 

Par ailleurs, Québecor Groupe Média continue d’être le leader en information, particulièrement au vu des dernières données publiées par Vividata récemment qui révélaient que Le Journal de Montréal – le quotidien numéro 1 au Québec avec 3,3 millions de lecteurs, toutes plateformes confondues –, Le Journal de Québec et le journal 24 Heures rejoignaient chaque semaine quelque quatre millions de lecteurs. Il en va de même pour la force de la portée de la télévision, alors que le bulletin d’information piloté par Pierre Bruneau rejoint quotidiennement tout près de 900 000 téléspectateurs. Le Groupe croit que les utilisateurs doivent avoir la capacité de choisir la plateforme de leur choix pour consommer l’information là où et quand il la désire. C’est pourquoi Québecor Groupe Média a investi dans ses plateformes numériques pour rejoindre davantage d’utilisateurs via les sites Web et les applications mobiles.

Enfin, Québecor Groupe Média porte la plus grande estime aux projets de recherche universitaires et appuie tous les efforts de nature à éclairer les dossiers ou les enjeux qui intéressent la société, des efforts qui commandent une grande rigueur. Dans le cas présent, cependant, l’entreprise doit constater que cette rigueur n’était pas au rendez-vous.

À propos de Québecor Groupe Média
Chef de file des médias d’information et du divertissement, Groupe Média regroupe les activités de journaux, de l’édition, de Groupe TVA inc, d’affichage, d’impression et de distribution, tout en ayant à son actif une régie publicitaire et une agence de presse. Québecor Groupe Média fait vivre, à travers ses marques, la meilleure expérience client et contribue au rayonnement de la culture.

Revenir à la liste des communiqués